Bébé lotus : ces bébés qui restent attachés à leur placenta





La naissance « lotus » est une pratique qui consiste à ne pas couper le cordon ombilical du bébé tout de suite après la naissance et à attendre que celui-ci se dessèche et se détache naturellement. Cela prend en général de trois à neuf jours, durée pendant laquelle le placenta reste relié au bébé.

Pourquoi ce choix ?

Cette pratique est ancestrale. Elle nous vient d’Inde et de Polynésie. Les raisons de cette pratiques sont émotives, culturelles ou spirituelles. Mais pour d’autres parents, un « bébé lotus » serait naturellement plus calme, moins manipulé et plus apaisé. La rupture avec la mère est plus progressivement, ce qui atténuerait la détresse et le stress de cette séparation pour le bébé.

bébé lotus

Côté médical ?

Bien que beaucoup considèrent que cette pratique est inutile, contraignante et qu’elle n’apporterait rien de plus au bébé, d’autres mettent en avant de nombreux bénéfices.

Par exemple, il semblerait que la jaunisse du nouveau né serait moins fréquente. En outre, le nombril cicatriserait plus rapidement et les risques d’infection seraient moindres.

Quand on sait que le don de sang du cordon peut sauver des vies, on peut aussi penser que laisser bébé attaché à son placenta lui permettrait de bénéficier de l’intégralité du sang du placenta, ce qui ne peut qu’être bon pour lui.

Cette pratique est bien évidemment très peu pratiqué en France et les maternités ne sont pas encore prêtes … Mais beaucoup de mamans demandent tout de même, si la santé de bébé le permet, de ne pas couper le cordon ombilical immédiatement, et attendre quelques minutes, voir quelques heures …

 

Pour aller plus loin sur le sujet, je vous invite à suivre le lien ci-dessous :

–> Naissance lotus