Enfant autiste : 7 signes que j’aurais aimé comprendre plus tôt

Myriam, maman extra et ordinaire, accompagne les extra-mamans dans leur vie extraordinaire. Elle souhaitait partager avec vous son expérience, ces outils et conseils afin d’encourager les extra-mamans au développement de leurs projets.

Il y a 5 ans, je donnais naissance à mon premier enfant. Dès ses premiers cris, je remarquait qu’il n’était pas comme les autres mais, je pensais que c’était juste une impression.

Par la suite, plusieurs signes auraient pu m’aiguiller vers un diagnostic précoce, mais, comme c’était mon premier enfant, je ne me suis pas plus inquiétée que cela, et pourtant, j’aurais dû !

1. Mon bébé n’avait pas le regard «social»

Mon bébé regardait droit dans les yeux mais ses regards n’étaient jamais des regards d’échange. Il observait beaucoup et, jusqu’à ce jour, cela reste vrai.

2. Mon bébé ne jouait pas

Lorsque j’essayais de jouer avec lui, j’avais beaucoup de mal, car il n’était absolument pas intéressé. Il n’était pas du tout attiré par les activités manuelles (dessins, pâte à modeler).
Ces intérêts étaient restreints, ce qui lui plaisait c’était d’écouter en boucle les mélodies de son jouet musical, des comptines ou bien, de feuilleter les pages de ses livres préférés.

3. Il ne faisait pas semblant

Il ne jouait pas et n’était absolument pas dans une logique d’imitation. Or, si vous avez déjà un enfant, vous savez à quel point l’imitation est fondamentale dans l’acquisition des compétences d’un enfant. En effet, la majorité des choses que va apprendre l’enfant en bas-âge se fait par l’imitation. L’absence d’imitation entraine des retards en cascades dans les autres domaines de compétences.

4. L’absence de langage

Mon bébé n’a jamais dit « maman » ou « papa ». Lorsqu’il parlait, il utilisait un jargon incompréhensible et répétitif. Il disait aussi quelques syllabes pour exprimer des besoins basiques (pain, bib, ban).

5. Il n’était pas très habile

Mon fils s’est mis à marcher à 15 mois, rien de vraiment troublant me direz-vous. Mais, ensuite, bien qu’il ait acquis la marche, le reste n’a pas suivi.
Son retard psychomoteur était assez important, puisqu’Il lui a fallu plusieurs années pour être capable de monter les escaliers en alternant les marches, et à ce jour, il ne sait toujours pas sauter. Au niveau de la motricité fine, il tient encore sa cuillère avec le poing et il lui est donc difficile de tenir un stylo correctement pour écrire.

6. Mon bébé était solitaire

Il était dans sa bulle, il ne portait aucune attention aux gens qui pouvaient l’entourer, en particulier lorsqu’il s’agissait d’enfants. Ainsi, lorsque nous allions au parc, il courait tout droit, sans regarder les autres enfants qui étaient autour. S’il voyait un ballon, il se concentrait sur le ballon mais pas du tout sur l’enfant qui jouait avec. A partir de là, il est bien entendu très compliqué d’envisager des relations sociales avec l’intégration des règles inhérentes à la vie en collectivité.

7. Un régime alimentaire restreint

Juste après son second anniversaire, il a commencé à refuser de plus en plus d’aliments, et moi, je croyais alors que ses refus systématiques étaient des caprices liés à son âge. Le temps a passé, et ses troubles alimentaires n’ont fait que s’amplifier, à tel point qu’il ne se nourrissait plus que de pain, semoule et biberons.

Ces signes je les avais vus et lorsque j’en parlais, la seule réponse que j’avais en retour était que chaque enfant se développe à son rythme.

Si j’ai choisi d’écrire cet article, c’est bien parce que j’aurais aimé comprendre plus tôt que mon enfant était autiste.
En effet, ce n’est que lorsque mon fils est entré à l’école que j’ai été alertée sur la signification de l’ensemble de ces signes.

Or, plus l’on intervient tôt chez un enfant présentant des Troubles du Spectre Autistique (TSA), plus il a de chances de progresser rapidement et d’accéder à une vie ordinaire comme tous les autres enfants.

 

Pour aller plus loin sur le sujet, je vous invite à suivre ce lien : L’étape du diagnostic d’autisme

Myriam, une maman Extra