Zoom sur l’Hygiène Infantile Naturelle

Des civilisations entières pendant longtemps, n’ont jamais connues de couches. L’HIN a pour but de faire que le bébé vive sans couches. Il s’agit de repérer les signes que bébé nous envoi lorsqu’il a besoin d’éliminer et de lui permettre d’évaluer dans un pot, aux toilettes . Rien à voir donc avec l’apprentissage précoce de la propreté.

L’Hygiène Infantile Naturelle : définition

Dès la naissance, le bébé est conscient de ses besoins d’élimination. Il communique avec ses parents sur ce besoin par un code (il chouine).

Si ce besoin n’est pas compris, le bébé arrêtera de l’exprimer, et s’habituera à faire dans sa couche. Puis à l’âge de la propreté, il devra réapprendre à exprimer ce besoin.

La méthodes en 4 étapes combinées

1. L’observation des rythmes : on repère dans la journée quels sont les moments où il fait ses pipis, et on anticipe en lui proposant le pot ou autre

2. l’observation des signaux de l’enfant : une grimace, un regard concentré, chaque bébé a son propre code, qui est parfois difficile à identifier.

3. L’intuition des parents : un maternage proche de l’enfant permet aux parents de percevoir les besoins de leur enfant et d’intervenir avant même qu’il n’y ai eu demande.

4. L’incitation : on associe à chaque besoin un mot ou un signe, et on propose à l’enfant par ce mot/signe, de faire pipi

On ne peut pas être constamment attentif, et parfois aussi c’est le bébé qui cesse de signaler. Dans ces moments là les couches et culottes d’apprentissage peuvent être utiles.

L’habillement et L’HIN

Les vêtements classiques pour bébés ne sont pas adaptés car ils n’ont pas d’ouvertures à l’entrejambe. Il faudrait des vêtements qui permettent au bébé d’éliminer sans un déshabillage difficile et long. Un pantalon chinois, ou un simple pantalon classique décousu à l’entre jambes feront l’affaire. Pour les petites filles les robes avec jambières sont également appréciables.