Ma solution miracle pour les fesses rouges de bébé

Quelques temps après la naissance de Migoumi (surnom de ma petite dernière), à environ 2-3  semaines, des rougeurs sont apparues aux fesses.

Premier réflexe, nous avons changé de marque de couches, pensant que le problème venait de là. En effet, il arrive que des bébés fassent des allergies à certaines couches, du coup il ne faut pas hésiter à changer de marque pour voir si bébé réagi bien ou pas. Malheureusement, ça n’a pas changé le problème de Migoumi. Nous avons également essayé les crèmes pour les érythèmes fessiers (1-2-3 change de Mustela, mitosyl), mais toujours ces rougeurs.

Je pense qu’elle devait vraiment avoir mal en urinant car à chaque pipi quasiment elle hurlait et dès que l’ont retirait la couche elle semblait aller mieux. L’acidité de l’urine devait la brûler … Pauvre chérie ..

Second réflexe, consulter un médecin. Ça devenait vraiment gênant pour elle alors j’ai montré le problème à la pédiatre de la PMI. J’en ai d’abord parlé à là puéricultrice. Celle-ci m’avait conseillé d’utiliser de la pâte à l’eau. J’avoue qu’à ce moment là je ne savais pas de quoi il s’agissait … Ensuite c’est la pédiatre qui a ausculté ma fille. Elle me dit qu’il ne faut surtout rien mettre, qu’il faut simplement bien nettoyer à l’eau claire et ne surtout pas utiliser de lingettes. Personnellement j’utilise exclusivement du liniment oléo-calcaire, c’était comme ça pour la grande et je n’avais pas eu de soucis.
Du coup j’applique les conseils, j’arrête le liniment et je nettoie avec de l’eau. Sauf que le problème est toujours là et j’ai même l’impression que ça empire..

Troisième réflexe, nouvelle consultation chez le pédiatre de la PMI. Là c’est une autre pédiatre qui me reçoit et cette fois elle me dit que c’est peut être une mycose … Alors elle me prescrit une crème (pevaryl). Au bout de quelques jours, pas d’améliorations …

Quatrième réflexe, je montre Migoumi à ma sage-femme lors de ma séance de rééducation du périnée. Elle regarde et me dit d’emblée que ce n’est pas une mycose (ouf) et me conseille d’utiliser de la pâte à l’eau ! C’est la seconde personne à me parler de pâte à l’eau, alors je fonce en pharmacie.

J’achète ça, Eryplast (cliquez sur l’image si vous souhaitez en acheter). La sage-femme me conseille d’en appliquer une couche épaisse à chaque change pour faire comme un pansement. La couche épaisse évite au pipi d’être en contact direct avec la peau irritée de bébé.

Résultat : 24h après la première utilisation, plus rien, plus une trace de rougeurs, plus de pleurs en urinant. La sage-femme a sauvé les fesses de ma fille ! Et je me dis « et si seulement j’avais suivi le conseil de la puéricultrice au tout début ! »

Comme quoi, ce ne sont pas toujours les médecins qui ont la réponse, il y a tellement de professionnels qui pourraient nous aider. J’ai été bien conseillé, bien entouré aussi. Parfois il faut aller au plus basique et au plus simple.