Zoom sur les dangers des protections hygiéniques

Aujourd’hui je vous parle des inconvénients des protections hygiéniques habituelles : les serviettes et les tampons.


.

Les menstruations : notre compagnon à vie

Les menstruations c’est 13 fois par an, 520 fois dans la vie d’une femme en moyenne.

C’est le compagnon le plus fidèle d’une femme. Sauf cas de soucis particuliers, ce compagnon ne rate jamais un rendez-vous, il est souvent à l’heure et s’en va toujours au même moment.

Parfois il nous fait souffrir, d’autres fois pas du tout. Notre vie est rythmée par ses va et vient. Ce compagnon n’est pas d’une compagnie très agréable mais il a son importance, c’est le signé explicite que notre corps est prêt à accueillir la vie.

13 fois par an, 520 fois dans la vie, c’est le nombre de fois que l’on doit donc utiliser une protection hygiénique pour se protéger des désagréments de ce compagnon, d’où l’importance de s’y intéresser.

Les dangers des tampons et serviettes hygiéniques

Beaucoup le savent maintenant, on trouve dans les tampons et les serviettes hygiéniques des résidus de nombreux produits toxiques.

–> Présence de plastique, de dérivés de pétrole et de dioxine.

Voici plusieurs bonnes raisons de ne plus les utiliser et de s’intéresser à d’autres alternatives (coupes menstruelles et serviettes lavables, que j’aborderai dans un autre article) :

  • Pas du tout écologique : produit beaucoup de déchets contenants des produits chimiques ;
  • Dangereux pour la santé : risque du Syndrome du choc toxique, intoxication violente ;
  • Une flore vaginale qui perd de ses propriétés ;
  • Les odeurs … ;
  • Le côté pas du tout pratique et encombrant ;

Je vous invite à lire ces articles sur le sujet :

Les tampax, arme chimique mortelle

Les substances que cachent les protections intimes

Je vous invite également à regarder cet extrait de l’émission « Les Maternelles » sur le sujet des tampons :

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*