Enfant

Manger ses crottes de nez : un geste bĂ©nĂ©fique pour la santĂ© ?

Ecouter l'article

Je le sais, juste voir le titre de cet article a dĂ» vous faire grimacer. Pourtant, aujourd’hui, j’ai dĂ©cidĂ© de vous parler d’une activitĂ© humaine taboue, Ă©trange et, avouons-le, dĂ©goĂ»tante : manger ses crottes de nez. Oui, vous avez bien lu. Et curieusement, cette pratique pourrait avoir des bĂ©nĂ©fices pour votre santĂ©. PrĂŞtes Ă  laisser vos prĂ©jugĂ©s de cĂ´tĂ© et Ă  dĂ©couvrir quelque chose de totalement inattendu ?

Les crottes de nez, une source insoupçonnée de bienfaits

Eh oui, on parle bien de celles que vous avez en tĂŞte : les petites boules dures ou molles que vous retrouvez parfois au fond de votre cavitĂ© nasale. Dans le jargon mĂ©dical, on les appelle des “rhinolithes”, mais entre nous, on va rester sur le terme de “crottes de nez”.

Le nez est un organe fascinant. Il joue un rĂ´le de filtre pour notre organisme. Les poils prĂ©sents dans la cavitĂ© nasale et la muqueuse nasale ont pour rĂ´le de piĂ©ger les bactĂ©ries, les particules et les virus prĂ©sents dans l’air que nous respirons. Ils forment une première barrière de protection pour notre système immunitaire. Lorsque ces “indĂ©sirables” se coincent dans le mucus nasal, ils finissent par former la crotte de nez.

Comment une telle chose pourrait-elle ĂŞtre bĂ©nĂ©fique pour la santĂ© ? Le professeur Scott Napper, un biochimiste canadien, a une thĂ©orie intĂ©ressante Ă  ce sujet.

Scott Napper et sa théorie surprenante sur les crottes de nez

Scott Napper est un professeur de biochimie Ă  l’universitĂ© de Saskatchewan au Canada. C’est un spĂ©cialiste du système immunitaire et il a passĂ© une grande partie de sa carrière Ă  Ă©tudier les mĂ©canismes de dĂ©fense de notre organisme face aux infections.

Mais c’est une discussion avec ses Ă©lèves qui l’a amenĂ© Ă  s’intĂ©resser aux crottes de nez. Comme il le dit lui-mĂŞme : “Je me suis demandĂ© pourquoi nous avons toujours nos doigts dans le nez. Et après tout, est-ce que ce n’est pas juste une autre façon de renforcer notre système immunitaire ?”

Sa thĂ©orie est la suivante : en mangeant nos crottes de nez, nous exposerions notre système immunitaire Ă  des doses rĂ©duites de bactĂ©ries et de virus. Cela lui permettrait de “s’entraĂ®ner” et de se prĂ©parer Ă  des infections plus graves. Manger ses crottes de nez serait une façon de vacciner naturellement son corps.

Les enfants, ces champions de la crotte de nez

Scott Napper n’est pas le seul Ă  penser que manger ses crottes de nez pourrait ĂŞtre bĂ©nĂ©fique pour la santĂ©. Certains pĂ©diatres affirment que les enfants qui ont cette habitude ont moins d’infections ORL que les autres.

Si vous ĂŞtes parent, vous avez probablement dĂ©jĂ  vu votre enfant se curer le nez. C’est un geste naturel et instinctif chez les petits. Certains spĂ©cialistes pensent que cela pourrait aider leur système immunitaire en dĂ©veloppement Ă  s’adapter Ă  leur environnement.

Devrions-nous encourager nos enfants Ă  manger leurs crottes de nez ? La question est dĂ©licate et les avis divergent. Certains professionnels de santĂ© conseillent plutĂ´t d’apprendre aux enfants Ă  se moucher correctement pour Ă©vacuer le mucus nasal et les bactĂ©ries qu’il contient.

Manger ses crottes de nez : un geste Ă  adopter ?

Avant de commencer Ă  vous curer le nez en public, il est important de prĂ©ciser que ces thĂ©ories sont encore Ă  l’Ă©tude et qu’elles sont loin de faire l’unanimitĂ© dans la communautĂ© scientifique. Le fait de manger ses crottes de nez pourrait prĂ©senter des risques, notamment si vos mains ne sont pas propres.

Manger ses crottes de nez n’est certainement pas le geste le plus glamour que vous pourriez adopter, mais il se pourrait bien qu’il soit bĂ©nĂ©fique pour votre organisme. ĂŠtes-vous prĂŞte Ă  voir votre nez et son mucus sous un nouveau jour ?

Je sais, c’est une drĂ´le de façon de conclure un article. Mais après tout, c’Ă©tait un sujet assez inhabituel, n’est-ce pas ? Et si manger ses crottes de nez Ă©tait en rĂ©alitĂ© un geste naturel et bĂ©nĂ©fique pour la santĂ© ? Eh bien, la science n’a pas encore tranchĂ©. Mais une chose est sĂ»re : après avoir lu cet article, vous ne verrez plus votre nez de la mĂŞme façon. Pensez-vous toujours que se curer le nez est dĂ©goĂ»tant ? Le dĂ©bat reste ouvert.

Vous pourriez Ă©galement aimer...