Grossesse

Grossesse : Quand sent-on bĂ©bĂ© bouger ?

La grossesse est une pĂ©riode unique et remplie d’Ă©motions pour les futurs parents, en particulier lorsqu’ils commencent Ă  ressentir les premiers mouvements du bĂ©bĂ©. Pour les personnes enceintes, ces sensations peuvent ĂŞtre une source de rĂ©confort et de connexion avec leur futur enfant. Mais quand ces mouvements commencent-ils ? Comment Ă©voluent-ils au cours de la grossesse ? Et comment s’assurer que tout se passe bien ?

Ce qu'il faut retenir :

  • Les premiers mouvements du fĹ“tus sont gĂ©nĂ©ralement ressentis entre la 14e et la 26e semaine de grossesse, mais peuvent ĂŞtre perçus plus tĂ´t par les personnes ayant dĂ©jĂ  eu une grossesse.
  • Les mouvements du fĹ“tus Ă©voluent au cours de la grossesse, passant de mouvements plus libres Ă  une position plus verticale. L'activitĂ© fĹ“tale devient plus organisĂ©e entre les semaines 28 et 32.
  • Les mouvements fĹ“taux sont un signe de bonne santĂ© du bĂ©bĂ©. L'absence de mouvements peut ĂŞtre prĂ©occupante et doit ĂŞtre signalĂ©e Ă  l'Ă©quipe mĂ©dicale.
  • Plusieurs facteurs influencent la perception des mouvements fĹ“taux, tels que l'expĂ©rience de la grossesse, la position du placenta, l'activitĂ© et l'heure de la journĂ©e, ainsi que la position de la personne enceinte.
  • Certains Ă©lĂ©ments peuvent rĂ©duire la mobilitĂ© fĹ“tale, tels que le stade de la grossesse, le rythme journalier, la prise de substances et le tabagisme.

Les premiers mouvements du fĹ“tus : entre la 14e et 26e semaine

Les premiers mouvements du fĹ“tus sont perceptibles par les personnes enceintes dans le quatrième ou le cinquième mois de grossesse, soit entre la 14e et 26e semaine. Pour une personne qui a dĂ©jĂ  eu une grossesse, ces mouvements peuvent ĂŞtre ressentis plus tĂ´t, car elle sait Ă  quoi s’attendre. Les premières sensations sont souvent dĂ©crites comme des petites bulles ou des frĂ©missements dans le bas ventre.

Le fœtus commence à bouger bien avant que ces mouvements ne soient perceptibles par la personne enceinte. En réalité, les premiers mouvements ont lieu dès la 7e semaine de grossesse.

L’Ă©volution des mouvements fĹ“taux au cours de la grossesse

La manière dont le fĹ“tus bouge dans l’utĂ©rus dĂ©pend du stade de la grossesse. Au dĂ©but, il a suffisamment de place pour bouger dans tous les sens, effectuant des cabrioles et des pirouettes. Les mouvements ressentis par la personne enceinte sont variables, et elle ne perçoit pas nĂ©cessairement toutes les activitĂ©s du fĹ“tus.

Après la 28e semaine, le fĹ“tus se positionne plutĂ´t dans une position verticale, majoritairement la tĂŞte en bas. Cette position se fait par manque de place dans l’utĂ©rus et le fĹ“tus reste souvent ainsi jusqu’Ă  la fin de la grossesse. Cela n’empĂŞche pas le fĹ“tus de continuer Ă  bouger avec ses membres et d’effectuer des rotations du corps autour de sa tĂŞte.

Entre les semaines 28 et 32, l’activitĂ© fĹ“tale devient plus organisĂ©e et constante, avec des pĂ©riodes marquĂ©es de repos et d’activitĂ©. Jusqu’au terme, il est conseillĂ© que la personne enceinte reste vigilante et ressente quotidiennement ces mouvements fĹ“taux.

L’importance des mouvements fĹ“taux pour la santĂ© du bĂ©bĂ©

Les mouvements fĹ“taux sont un signe de bonne santĂ© du bĂ©bĂ©. Ils apportent souvent de la joie Ă  la personne enceinte qui les ressent et Ă  l’entourage qui peut les percevoir en posant une main sur le ventre. L’absence de ces mouvements peut ĂŞtre source d’anxiĂ©tĂ© et doit ĂŞtre prise en considĂ©ration par l’Ă©quipe mĂ©dicale.

Les facteurs qui influencent la perception des mouvements fœtaux

Plusieurs facteurs peuvent influencer la perception des mouvements fĹ“taux par la personne enceinte. Parmi eux, on compte :

  • L’expĂ©rience de la grossesse : comme mentionnĂ© prĂ©cĂ©demment, une personne ayant dĂ©jĂ  vĂ©cu une grossesse est plus Ă  mĂŞme de reconnaĂ®tre et de percevoir les mouvements du fĹ“tus plus tĂ´t.
  • La position du placenta : lorsque le placenta est en arrière, les mouvements fĹ“taux sont plus facilement perceptibles.
  • L’activitĂ© et l’heure de la journĂ©e : les mouvements sont mieux ressentis en fin de journĂ©e, au calme.
  • La position de la personne enceinte : les mouvements fĹ“taux sont mieux perçus lorsque la personne est assise ou couchĂ©e.

Les éléments qui diminuent la mobilité fœtale

Certains Ă©lĂ©ments peuvent rĂ©duire la mobilitĂ© du fĹ“tus et les mouvements perçus par la personne enceinte. Parmi eux, on retrouve :

  • Le nombre de semaines de grossesse : Ă  partir de la 32e semaine, il est notĂ© une diminution des mouvements fĹ“taux.
  • Le rythme journalier : les fĹ“tus sont plus actifs en soirĂ©e.
  • La prise de substances : certains mĂ©dicaments, comme les narcotiques ou les antidĂ©presseurs, peuvent rĂ©duire la mobilitĂ© fĹ“tale.
  • Le tabagisme : la consommation de tabac rĂ©duit le dĂ©bit sanguin vers le fĹ“tus, ce qui entraĂ®ne une diminution des mouvements fĹ“taux.

La méthode de décompte des mouvements fœtaux

L’Ă©quipe mĂ©dicale qui accompagne la personne enceinte peut demander un dĂ©compte des mouvements fĹ“taux en cas de symptĂ´mes ou d’antĂ©cĂ©dents particuliers, tels que le diabète, l’hypertension, le retard de croissance du fĹ“tus ou une mort fĹ“tale antĂ©rieure.

Cette mĂ©thode consiste Ă  compter les mouvements fĹ“taux chaque jour Ă  partir de la 26e semaine et jusqu’Ă  la fin de la grossesse. Il est prĂ©fĂ©rable de rĂ©aliser ce dĂ©compte Ă  la mĂŞme heure chaque jour, de prĂ©fĂ©rence en soirĂ©e, au calme, en position semi-assise ou allongĂ©e sur le cĂ´tĂ© gauche. Si la personne enceinte ressent six mouvements, l’examen est terminĂ© et considĂ©rĂ© comme satisfaisant. Si au bout de deux heures, les six mouvements ne sont pas ressentis, un examen mĂ©dical est nĂ©cessaire.

Vous pourriez Ă©galement aimer...